FANDOM


Le Génocide des Nomades de l'Air est un massacre perpétué par la Nation du Feu, sur le peuple des Nomades de l'Air, détruisant la quasi totalité de ce peuple et de la faune ainsi que ses temples, lors du passage de la comète de Sozin. Le seul rescapé connu de ce massacre est l'Avatar Aang, qui était ironiquement la cible principale. Cet événement marque le début de la Guerre de Cent Ans, cette agression surprise et injustifiée incitant la Tribu de l'Eau et le Royaume de la Terre à déclarer la guerre à la Nation du Feu.

Histoire Modifier

Prélude Modifier

Temple de l'Air de l'Est

Le Temple de l'Air de l'Est était prospère avant le génocide.

Après que le Seigneur du Feu Sozin ait laissé l'Avatar Roku succomber à l'inhalation des fumées toxiques puis mourir lors de l'éruption volcanique de son île, Sozin commença à exécuter ses plans de conquête, afin de "faire partager au monde la paix et la prospérité de la Nation du Feu".

Sozin savait que le successeur de Roku naîtrait chez les Nomades de l'Air, et c'est pourquoi il planifia une attaque surprise contre les Nomades de l'Air. L'assaut fut programmé pour avoir lieu lors du passage de la Grande Comète, qui plus tard sera appelée Comète de Sozin, car elle donnait aux Maîtres du Feu un énorme pouvoir qui constituait un avantage considérable.

Si ces plans concernant les Nomades de l'Air étaient secrets, la colonisation de l'ouest du Royaume de la Terre était connue de tous, et les velléités bellicistes du Seigneur du Feu faisaient craindre une guerre ouverte. Cela incita le Conseil des Anciens à informer Aang de son identité d'Avatar à douze ans alors que la règle voulait que l'on révèle son identité à seize ans. Malgré cela, Gyatso, pensant que Aang devait avoir une enfance normale, continua à l'éduquer dans l'amusement et les jeux. L'attitude du précepteur de Aang scandalisa Pasang et le reste du Conseil des Anciens qui décidèrent de séparer les deux et d'envoyer Aang au Temple de l'Air de l'Est pour y terminer son apprentissage de la Maîtrise de l'Air. Cette conversation fut entendue par Aang, caché dans des buissons. Ayant du mal à supporter la pression de son statut d'Avatar et le futur que les moines lui avaient choisi, il abandonna son foyer avec Appa. Pris dans une tempête peu après, Aang et Appa plongèrent dans l'océan. Entraîné profondément sous la surface, l’État d'Avatar se déclencha pour protéger Aang et, en utilisant la Maîtrise de l'Air et de l'Eau, l'Avatar et Appa furent enfermés dans un bloc de glace, les sauvant tous deux de la menace immédiate de noyade et de l'assaut imminent de Sozin contre les Nomades de l'Air.

Génocide Modifier

Corps Soldats Nation Feu

Même si la Nation du Feu extermina les Nomades de l'Air, les soldats attaquants subirent eux aussi de lourdes pertes, attesté par les nombreux cadavres laissés dans les Temples de l'Air.

On ignore comment l'armée de la Nation du Feu est parvenue à atteindre les Temples des Nomades de l'Air, pourtant situés dans des lieux difficilement accessibles, puisque Aang a déclaré que la seule façon d'atteindre un temple de l'air était avec un bison volant. Certains temples, comme le Temple de l'Air de l'Est, semblent avoir souffert de beaucoup de dégâts, alors que d'autres sont relativement intacts comme le Temple de l'Air de l'Ouest.

En dépit d'être une culture pacifiste, les Nomades de l'Air se sont battus contre leurs attaquants avec un bon nombre de succès, comme en témoignent les dizaines de cadavres de maîtres du feu entourant le squelette du Moine Gyatso. En fin de compte, cependant, ils n'étaient pas de taille face au nombre et à la puissance de feu de leurs adversaires.

Un petit nombre de Nomades de l'Air échappèrent à l'attaque initiale contre les temples et s'avéra impossible à traquer par la Nation du Feu. Changeant de tactique, Sozin mit en place de fausses résidences de Nomades de l'Air dans les montagnes pour attirer les réfugiés. En utilisant des espions pour répandre la rumeur parmi la population dans le Royaume de la Terre de regroupements de réfugiés, Sozin fit venir à lui ces Nomades de l'Air qui furent tués par ses soldats.

Conséquences Modifier

Immédiates Modifier

Aang et Momo

Aang fut le seul survivant du Génocide des Nomades de l'Air et de ses suites.

Le seul Maître de l'Air à avoir survécu à ce massacre brutal fut le seul que la Nation du Feu souhaitait tuer dans sa quête de la suprématie mondiale : l'Avatar, Aang. Ayant fuit le temple, ignorant l'attaque imminente, Aang sauva sa propre vie. Cependant, lorsqu'il le découvrit, il se sentit coupable d'avoir abandonné son peuple et croyait qu'il aurait pu vaincre les forces de la Nation du Feu envahissantes et sauver son peuple s'il était resté, bien qu'il soit peu probable que sa présence aurait changé quelque chose.

Sozin passa les vingt dernières années de sa vie à chercher l'Avatar, qui pendant tout ce temps, était congelé dans un iceberg au fond de l'océan, et le Seigneur du Feu mourut à l'âge de 102 ans, sans avoir retrouvé Aang. L'héritage de Sozin au monde fut une guerre qui avait commencée lors de son attaque des Nomades de l'Air et qui durerait cent ans.

Générales Modifier

Le Génocide des Nomades de l'Air fut éventuellement suivi d'une campagne de propagande dans la Nation du Feu. Dès 100 APG, les enfants ont appris que Sozin avait lutté contre «l'Armée de la Nation de l'Air», omettant complètement le fait que les Nomades de l'Air étaient un peuple pacifique et n'avaient pas leur propre armée officielle. Néanmoins, cette forme déformée de l'histoire était généralement considérée comme correcte par les citoyens de la Nation du Feu. Les autres nations, quant à elles, avaient perdu la plupart des connaissances sur les Nomades de l'Air, les faisant ainsi, ainsi que les bisons volants, principalement considérés comme faisant partie des anciens mythes et des fausses légendes. Les intellectuels et les anciens étaient ceux qui connaissaient généralement la plupart des Nomades de l'Air, mais même pour eux, ils faisaient partie d'une culture ancienne et pratiquement morte.

Corps de Gyatso

Le squelette de Gyatso a été trouvé au Temple de l'Air Austral.

Cent ans après le génocide, Katara et Sokka ont libéré Aang et Appa de leur état congelé. Par la suite, Aang apprit bientôt le sort des Nomades de l'Air. Il a revisité son ancien foyer, le Temple de l'Air Austral, espérant toujours que quelques Nomades de l'Air auraient survécu aux attaques mais il a découvert d'innombrables cadavres de la Nation du Feu avec le fragile squelette de Gyatso. Son absence durant le génocide de son peuple le tourmenterait fréquemment, lui causant de nombreux accès de honte ainsi que des sentiments de douleur insurmontable.

Cependant, tous les temples de l'air n'ont pas été laissés seuls et en ruines pendant cent ans ; le Temple de l'Air Boréal a été redécouvert par les réfugiés du Royaume de la Terre autour de 90 APG. Chassé de force de leurs maisons un flot d'années auparavant, ils ont trébuché sur le temple abandonné et en ont fait leur nouvelle maison. Leur chef, le mécanicien, a fortement modifié le temple avec ses inventions, créant un refuge pour son peuple. Quand Aang est finalement arrivé au temple du nord pendant leur voyage, l'Avatar était en colère contre les nouveaux habitants pour ce qu'il a vu comme "vandalisant" la maison de son peuple. Cependant, Aang a cédé après avoir vu l'esprit "maître de l'air" de Teo et comment les réfugiés ont défendu leur nouvelle maison contre la Nation du Feu. Aang a déclaré que tout comme le bernard-l'ermite qu'il avait vu plus tôt, ils avaient trouvé une nouvelle «coquille» à considérer comme une maison et leur avaient permis de rester.

Disciples de l'Air du Temple de l'Air de l'Est

Avant 171 APG, les temples de l'air ont été restaurés à leur ancienne gloire et maintenu par les Disciples de l'Air qui en ont fait leur maison.

Afin de préserver la culture des Nomades de l'Air, l'Avatar Aang a fondé les "Disciples de l'Air" en 101 APG. Faisant partie d'un groupe international de moines et de nonnes, ils perpétuent les enseignements, la culture et les traditions des Nomades de l'Air par la pratique et ont restauré les temples de l'air avant 171 APG.

Bien que la population des maîtres de l'air soit toujours paralysée, la population a lentement commencé à augmenter avec la naissance du fils d'Aang et de Katara, Tenzin, qui a également une famille avec trois maîtres de l'air connus : Jinora, Ikki et Meelo. Après la Convergence Harmonique de 171 APG, la maîtrise de l'air a refait surface dans un certain nombre de citoyens profanes à travers le monde.

Apparitions Modifier

Avatar, Le Dernier Maître de l’AirModifier

Livre 3 : Le Feu (火) Modifier


Anecdotes Modifier

  • Après le Génocide des Nomades de l'Air, Aang a trouvé une île habitée par une espèce différente de bisons volants et de lémures. Ceux-ci comprenaient des lémures ailés à queue annelée et des bisons célestes avec plus de rayures sur le dos.
  • Le génocide a presque été complété par l'arrière-petite-fille de Sozin, Azula, quand elle a tué Aang avec un coup d'éclair pendant le Coup d'État de Ba Sing Se.
  • Le génocide des Nomades de l'air est semblable à celui des Saiyains de Dragon Ball. Sozin craignait l'arrivée du nouvel Avatar qui l’empercherait de conquérir le monde sans savoir que Aang c'est enfui a été congeler pendant un siècle au pôle sud et Freezer craignait qu'un Super Saiyan arriverait pour le défier et le tuer détruisant ainsi leur planète et tous ceux qui y vivait à l’exception de quatre Saiyans dont Son Goku qui était encore un bébé, a été envoyé sur une autre planète sans que Freezer le sache.
  • Grace à la convergence harmonique, de nouveaux Maitres de l'Air ont fait surface bien que la majorité d'entre eux soit du Royaume de la Terre, permettant ainsi de faire revivre la culture des Nomades de l'Air qui était au bord de l'extinction.

Références Modifier