FANDOM


Cet article est à propos du personnage dans La Légende de Korra. Pour le maître de la terre non-canon dans "Nouvelles recrues", voir Hiroshi.

Hiroshi Sato est un industriel de la Cité de la République qui fonda les Industries de l'Avenir. Parti de rien, il dut sa réussite brillante à la conception de la Satomobile, qui le plaça à la tête de l'industrie contemporaine. Ne maîtrisant pas d'élément, et suite à la mort de sa femme, il rejoignit le mouvement des Égalitaristes dont il équipa les membres avec de nouvelles armes de son invention, tout en faisant bonne figure en public, ne prévenant même pas sa fille Asami. Après une perquisition dans une de ses usines secrètes, il s'enfuit et rejoignit la rébellion, dont il devint l'un des leaders. Il est capturé durant la reconquête de la Cité de la République.

En 174 APG, Hiroshi, qui depuis quatre ans veut renouer avec sa fille, reçoit une visite d'Asami en prison. Durant l'attaque de la Cité de la République par Kuvira, Hiroshi fut libéré par Lin Beifong et aida Varrick, Zhu Li et Asami à créer des armures mécha-colibri. Il se sacrifiera pour permettre à l'équipe de l'Avatar de rentrer dans le robot géant de Kuvira et de le défaire ainsi que le canon à énergie spirituelle.

Histoire Modifier

Jeunesse et carrière Modifier

Hiroshi Sato est né dans une famille pauvre du Quartier des Plaines du Dragon. Enfant avec de grands rêves, il a travaillé à un jeune âge comme cireur de chaussures pour aider à soutenir sa famille. Quand il avait dix-huit ans, il a convaincu un riche homme d'affaires d'investir dans l'idée de la production de masse d'automobiles pour le commun des mortels. Peu de temps après, il produisait des Satomobiles dans sa première usine "les Industries de l'Avenir". Au moment où il avait vingt-cinq ans, l'ingénieux industriel avait fait ses premiers millions de yuans. Réalisant que tout le monde à la Cité de la République ne pouvait pas se payer leur propre Satomobile, mais avait besoin de transport, il a créé un taxi pour les moins fortunés de la ville.

Il a finalement rencontré Yasuko, qu'il a épousé, et ils ont eu une fille appelée Asami ensemble en 152 APG. Cependant, six ans plus tard, sa femme a été tuée par un membre de la Triade de l'Agni Kai après qu'ils aient fait irruption et volé la propriété de Sato. Cela a conduit à sa haine extrême de tous les maîtres et l'a convaincu de rejoindre les Égalitaristes d'Amon.

En 166 APG, Hiroshi a eu une réunion d'affaires importante avec Wonyong Keum, bien que Keum ait finalement décidé de ne pas aller jusqu'au bout, au grand dam de la famille Sato.

170 APG Modifier

Sponsorisation des Furets de Feu Modifier

Hiroshi sponsorisant les Furets de Feu

Hiroshi s'est montrer amical en acceptant de parrainer les Furets de Feu pour le Tournoi de la Ligue des Maîtres.

En 170 APG, Asami amena Mako à l'usine d'Hiroshi, où il expliqua ses humbles débuts et annonça par la suite qu'il sponsoriserait les Furets de Feu dans le Tournoi de la Ligue des Maîtres, pourvu qu'ils portent le logo des Industries de l'Avenir sur leurs uniformes. Hiroshi a ensuite assisté à un gala organisé par le Conseiller Tarrlok en l'honneur de l'Avatar Korra à l'Hôtel de Ville. Là, il a salué Korra, en disant que tout le monde attendait de «grandes choses» d'elle.

En tant que parrain des Furets de Feu, lui et sa fille ont assisté à la finale du Tournoi de la Ligue des Maîtres, qui, avec l'embuscade des Égalitaristes , ont été observés depuis un balcon privé. Après que les Égalitaristes aient attaqué l'arène de la Ligue des Maîtres, Hiroshi a été invité à venir au Siège de la Police pour être interrogé sur ce qu'il a vu pendant l'attaque. Quand il eut fini, Hiroshi fut conduit par Tenzin et le chef Lin Beifong et on lui dit de revenir s'il se souvenait de quelque chose d'autre, ce qu'il accepta, exigeant que les Égalitaristes paient pour leurs crimes.

Lien avec les Égalitaristes

Alors que Korra visitait sa maison, elle a entendu Hiroshi parler au téléphone et a commencé à soupçonner qu'il travaillait avec les Égalitaristes . Lin et Tenzin l'ont interrogé chez lui et lui ont communiqué leurs soupçons, à quoi Hiroshi a trouvé l'excuse que c'était un malentendu et il parlait juste d'affaires et une occasion de frapper le marché avec une nouvelle ligne de Satomobiles, mais devant les doutes évidents des maîtres, il proposa d'enquêter sur ses usines. La Police du Métal a fouillé tous ses entrepôts, mais ils n'ont trouvé aucune preuve. Après avoir reçu un pourboire d'un ouvrier, qui a incriminé Hiroshi en tant que membre des Égalitaristes , responsable de la fabrication de leurs armes dans une usine située sous son manoir, Korra, Tenzin, Lin et quelques officiers de métal ont fouillé la maison et ont trouvé l'usine sous son atelier. Cependant, c'était un piège tendu par Hiroshi pour embusquer les maîtres ; Lui et plusieurs Égalitaristes , utilisant des mécha, ont attaqué le groupe et les ont finalement maîtrisés. Après sa victoire, il a pris en otage les officiers du chef Beifong et a ordonné qu'ils soient envoyé à Amon.

Remise de gant d'Hiroshi

Hiroshi a remis à Asami un gant électrifié dans une tentative de la convaincre de le rejoindre lui et les Égalitaristes.

Quand Hiroshi aperçut Mako et Bolin essayant de sauver Lin, Tenzin et Korra, maintenant inconscients, il les confronta avec le Lieutenant. Quand Mako a fait remarquer avec consternation que tout ce qu'il avait fait pour eux avait fait partie d'une couverture, Hiroshi l'a confirmé et a dit que le plus dur était de voir sa fille "traîner avec un rat de rue comme Mako". Cependant, avant qu'il puisse aller plus loin, il a été confronté à sa fille, qui a remis en question ses actions. Il essaya de la convaincre de se joindre aux Égalitaristes, déclarant que sa raison de faire partie de la révolte était de se venger de tous les maîtres en raison de la mort de sa femme bien-aimée, qui était morte des mains d'un maître du feu. Hiroshi a offert à Asami un gant électrifié et lui a demandé de se joindre à lui et aux autres Égalitaristes. Cependant, après avoir dit à son père qu'elle l'aimait, Asami a utilisé le gant pour l'étourdir lui et le lieutenant, permettant aux maîtres et à elle-même de s'échapper en toute sécurité.

Bataille finale

Aux côtés d'Amon et des Égalitaristes , Hiroshi participa plus tard à la bataille de la Cité de la République, où il observa la progression de l'opération à bord d'un télescope à bord d'un dirigeable égalitariste avec Amon. Il a exprimé son dégoût face au fait que sa fille se battait aux côtés de maîtres, à laquelle le chef égalitariste a répondu que Hiroshi aurait bientôt sa fille.

Hiroshi fait son discours

Hiroshi a fièrement annoncé que les Égalitaristes avait réussi à prendre le contrôle de la Cité de la République.

Une fois que les Égalitaristes avaient conquis la Cité de la République, Hiroshi était présent à un rassemblement de partisans égalitaristes, faisant un discours sur la façon dont Amon créerait un monde «parfait». Quand la flotte des Nations Unies est finalement arrivée, les Égalitaristes les ont rencontrés avec des biplans conçus par Hiroshi et ont détruit la première vague.

Quelque temps plus tard, Bolin, Asami et le Général Iroh ont été capturés dans le but de détruire l'aérodrome Égalitariste. Hiroshi rendit visite à sa fille dans sa cellule de prison, exprimant son espoir de rejoindre les Égalitaristes, ce qu'elle refusa catégoriquement, déclarant que sa mère le détesterait pour ce qu'il était devenu. Rejetant sa déclaration, Hiroshi s'est exclamé qu'il vengeait la mort de sa femme. Avant que l'argument ne puisse aller plus loin, un bloqueur de chi est arrivé et l'a informé que les avions étaient prêts pour le décollage ; il a répondu avec un ordre d'anéantir la flotte entrante des Forces Unies. Hiroshi se tourna vers Iroh et révéla qu'il avait intercepté le fil envoyé au Commandant Bumi et qu'il savait exactement où se cachait sa flotte. Cependant, dès son départ, Naga et Pabu ont libéré les prisonniers.

Asami combat avec son père

Asami et Hiroshi se sont combattus l'un et l'autre en utilisant des mechas.

Alors qu'Asami a détourné un mecha et a commencé à détruire l'avion, Hiroshi a confronté sa fille dans un autre mecha. Il l'a réprimandée pour avoir aidé les gens qui lui avaient enlevé sa mère, mais quand elle l'a accusé de ne plus avoir de l'amour pour sa femme, il l'a désignée avec colère comme une enfant ingrate et insolente. Voyant que sa fille ne le rejoindrait jamais, il l'attaqua violemment, faisant tomber son mecha sur un biplan égalitariste. Après avoir détruit la façade du tank mecha d'Asami, Hiroshi se prépara à la tuer, déclarant qu'elle était irrécupérable, mais tandis que l'homme d'affaires s'apprêtait à l'achever, Bolin intervint, jetant de gros projectiles de terre sur son mecha et le désignant comme un horrible père. Distrait, Hiroshi donna involontairement à sa fille l'occasion de riposter, et il fut renvoyé alors qu'Asami arrachait un bras de son mecha. Désormais sans défense, le mecha d'Hiroshi a été déchiré par Asami, bien qu'il ait utilisé son hésitation pour lui tirer un grappin, qu'elle a esquivé. Avec son mecha hors service, il a tenté de s'échapper à pied, mais a été électrocuté et ensuite assommé par un bola électriquement chargé qu'Asami lui avait lancé. Après la révolution, Hiroshi a été arrêté et jeté en prison, et le contrôle des Industries de l'Avenir a été transféré à sa fille. Son implication avec les Égalitaristes avait également entaché la réputation de l'entreprise, laissant Asami devoir trouver des moyens d'éviter la faillite.

174 APG Modifier

Réconciliation avec Asami

Hiroshi et Asami

Désirant faire amende honorable, Hiroshi a avoué qu'il était fier d'Asami et qu'elle était sa plus grande réussite.

Afin de rétablir le contact avec sa fille, Hiroshi a commencé à lui écrire des lettres et lui a demandé de venir lui rendre visite en prison. Quand elle l'a fait, il était heureux de la revoir, mais il s'est attristé en réalisant qu'elle n'avait jamais ouvert ses lettres. Alors qu'Asami se déplaçait pour partir après lui avoir ordonné d'arrêter de la contacter, il tendit la main à sa fille, l'implorant d'écouter ce qu'il avait à dire. En s'asseyant, il a reconnu qu'il avait fait des choses horribles pour lesquelles il ne pourrait jamais se pardonner ou espérer être pardonné, car il avait détruit sa famille et leur bonne réputation. Cependant, dans sa vie de regret, il a déclaré qu'Asami était sa seule réalisation qui le faisait sourire, car il était fier de sa fille. Il a été laissé dans la tristesse quand elle s'est enfuit en courant.

Quelque temps plus tard, Hiroshi fut surpris d'être ramené à la zone des visiteurs et de trouver Asami qui l'attendait. Elle lui a dit qu'elle était d'abord venue le blesser avec ses mots comme il l'avait blessée, ce pour quoi il s'est immédiatement excusé. Quand Asami a admis ressentir de la tristesse plutôt que de la colère en le voyant à nouveau, considérant qu'il avait détruit leur passé et entaché leur futur, Hiroshi a ajouté qu'il souhaitait s'amender. Bien qu'Asami ait exprimé de l'incertitude à l'idée de lui pardonner, elle a déclaré qu'elle était disposée à essayer en demandant à Hiroshi s'il jouerait avec elle une partie de Pai Sho comme au bon vieux temps, ce à quoi il était affectueusement d'accord

Expiation pour ses pêchés Modifier

Hiroshi et Asami se réconcilient

Quelques instants avant de partir combattre Kuvira pour le sort de la Cité de la République, Hiroshi et Asami se sont réconcilié à propos de leurs différents et se sont dit qu'ils s'aimaient.

Lorsque Kuvira a menacé d'envahir la Cité de la République, Hiroshi a été temporairement libéré de prison par Lin Beifong, qui l'a emmené à la tour des Industries de l'Avenir, où Asami et Varrick essayaient d'ajuster les prototypes de deux combinaisons de mecha colibri. Bien que Baatar Jr. ait déclaré que l'énorme mecha de Kuvira était imparable, Hiroshi s'est opposé à la déclaration. Soulignant qu'il aimait la Cité de la République et ferait tout ce qui était en son pouvoir pour la sauver, il a dit à l'Équipe de l'Avatar et à leurs alliés d'agir comme un virus s'ils voulaient démonter la machine ; ils devaient concentrer leurs efforts pour créer une déchirure dans l'armure de la combinaison mecha afin qu'ils puissent l'attaquer de l'intérieur. À cette fin, il a suggéré d'équiper les mecha colibri avec des scies à plasma semblables à celles que les Industries de l'Avenir utilisait pour couper le platine dans l'usine. Quand Asami a noté que les scies étaient trop grandes et lourdes pour être portées par les costumes relativement petits de colibri, Hiroshi était confiant qu'il pourrait ajouter un élément électrique aux torches de soudure déjà sur les costumes pour les convertir en scies à plasma. Avec, il pensa qu'ils seraient capables d'atterrir sur le costume de Kuvira et de percer un trou dans son armure assez large pour permettre à une personne d'y accéder. Hiroshi a montré à Asami, Varrick et Zhu Li comment ajouter l'élément électrique et le quatuor le mis en place pour souder vigoureusement et ajuster les costumes en conséquence. Asami et lui réussirent un test en coupant un morceau de platine, et Asami remercia son père pour tout ce qu'il avait fait, bien qu'il lui rendit immédiatement le compliment, la félicitant pour la conception des costumes de colibris. Tandis qu'il soulignait à quel point il pensait que c'était de travailler à nouveau avec elle, Asami a dit à Hiroshi qu'elle l'aimait, un sentiment qu'il a immédiatement rendu. Les deux sont ensuite montés dans le même costume de mecha, avec Hiroshi agissant comme le pilote en charge de la torche de soudage.
Sacrifice d'Hiroshi

Hiroshi se sacrifie pour donner une chance à l'Équipe de l'Avatar de défaire Kuvira.

Alors qu'Asami pilotait leur costume de colibri jusqu'à la cuisse droite de l'énorme costume de mecha de Kuvira, Hiroshi déploya les aimants sur les pieds de leur combinaison et commença à souder. Ils ont été rapidement forcés d'avorter leur tentative, cependant, de peur qu'ils ne soient écrasés. Après que Korra ait gelé l'énorme costume de mecha avec de l'eau du canal voisin, Asami et Hiroshi ont essayé à nouveau au même endroit. Alors que Kuvira commençait à briser la glace, Hiroshi ignora l'avertissement d'Asami selon lequel ils devaient partir, notant qu'il avait presque réussi à faire un trou. Quand Kuvira libéra l'un des bras de son costume, Hiroshi se rendit compte que les quelques secondes supplémentaires qu'il devait franchir étaient aussi celles dont ils avaient besoin pour éviter d'être écrasés par l'énorme main métallique. Prenant une décision consciente de continuer à souder, il a dit tristement ses adieux à Asami et avec un dernier "je t'aime", il a basculé l'interrupteur sur son siège éjectable. Tout en sauvant la vie d'Asami, Hiroshi est mort alors qu'il finissait son travail de soudure quand Kuvira a écrasé son costume.

Personnalité Modifier

HiroshiSato

Pendant de nombreuses années, Hiroshi dissimula sa colère et sa haine envers les maîtres derrière le déguisement d'un extérieur chaleureux et amical.

En tant qu'homme d'affaires prospère, Hiroshi développa un côté arrogant, racontant toujours à de nouvelles personnes comment il venait d'humbles débuts. Il était très fier de ses inventions, toujours désireux de les mettre à l'épreuve pour n'importe quel but. Il apparait dans un premier temps comme quelqu'un de généreux et de bienveillant, avec un grand respect pour toute personne s'investissant pleinement pour ses objectifs. Il est d'ailleurs prêt à sponsoriser l'équipe des Furets de Feu, pour leur permettre de participer au tournoi. Toutefois, il révèle ensuite un côté sombre de sa personnalité: après la mort de sa femme, tuée par un maître du Feu, Hiroshi se rempli de haine envers le concept même de maîtrise, voyant les maîtrises comme la source de tout problème dans le monde. Il est tellement consumé par sa haine qu'il en arrive à se retourner contre sa propre famille.

Comme l'a noté Asami, Hiroshi était tellement absorbé par la colère et la haine qu'il ne se souciait plus de sa famille et de ses proches, ne laissant éclater sa rage que lorsqu'il se sentait justifié. Cette opinion a finalement été prouvée, Hiroshi a fait appel à sa seule famille pour accomplir ses objectifs de vengeance. Sa haine de la maîtrise a alimenté son caractère impitoyable et son désir de venger la mort de sa femme sur tous les maîtres, pas seulement celui qui a pris sa vie.

Durant son emprisonnement, Hiroshi finit par réaliser son erreur et éprouve des remords pour avoir briser sa relation avec sa fille et terni le nom de sa famille. Acceptant impossibilité d'un pardon de la part de sa fille, il cherche néanmoins à renouer contact avec elle avec des lettres, et reste immensément fier des réussites de sa fille, la citant comme sa plus grande création.

Capacités Modifier

Hiroshi pilotant un biplan

Hiroshi a piloté une de ses nombreuses inventions, le biplan, durant la bataille pour la Cité de la République.

Bien que ne possédant pas de maîtrise, Hiroshi Sato reste un homme dangereux. Il est tout d'abord un ingénieur, ayant fait grandement progressé la technologie de son époque, par l'invention de voitures et biplans. C'est lui qui a créé la majorité des armes des Égalitaristes, tels que les mechas et les biplans, et il a prouvé sa capacité à les utiliser, notamment le biplan. Après s'être allié à Amon, Sato a concentré la majorité de son talent vers la fabrication de diverses armes puissantes de la guerre, qui accablent habituellement des maîtres dans leur première rencontre. C'est aussi un fin stratège et un acteur compétent, capable de dissimuler sa haine des maîtrises pendant douze ans en utilisant diverses tactiques subtiles telles que le parrainage d'une équipe de la ligue des maîtres, permettant à sa fille de sortir avec un maître, et réussissant même à faire accuser son concurrent direct, Brocoli et Compagnie.

Relations Modifier

Article principal: Relations d'Hiroshi Sato

Famille Modifier

Apparitions Modifier

La Légende de KorraModifier

Livre 1 : L'Air (气)Modifier

Livre 4 : Équilibre (平衡)Modifier

Anecdotes Modifier

  • Hiroshi est un prénom japonais très répandu, tout comme Sato est le nom japonais le plus commun.
  • Pendant son emprisonnement, Hiroshi a perdu du poids, ses cheveux sont devenus blanc-gris et il s'est laissé poussé une barbe, le faisant ressembler à Hayao Miyazaki, dont les films ont influencé la franchise Avatar et dont DiMartino et Konietzko sont fans.
  • Il est le neuvième et dernier personnage à mourir à l'écran, les autres étant, dans l'ordre, Amon, TarrlokWanUnalaq, Hou-Ting, P'Li, Ming-Hua, et Ghazan.
  • Comme Hakoda, la douleur de la perte de sa femme de la main d'un Maitre du Feu a fait naitre en lui une vengeance mais contrairement à Hakoda, il ne rejoint pas l'Avatar mais le camp ennemi.